Archives de l’auteur

Zone vert clair : Champel – Carouge

Champel est un quartier résidentiel calme, mais son passé est plutôt sinistre… Là, en 1553, Calvin brûla vif Michel Servet, qui contestait sa doctrine.
De nos jours, on peut visiter le musée d’Histoire Naturelle, se promener dans le magnifique parc Bertrand,  descendre jusqu’au stade du Bout du Monde et rejoindre Carouge, anciennement « ville Sarde », où l’on peut déambuler dans ses petites rues aux airs de village pour faire des achats dans ses innombrables petites boutiques.

ZONE brune : Plainpalais

Dans le quartier de Plainplais, on peut découvrir la plaine de Plainpalais qui   accueille, entre autres, le célèbre marché aux puces.  Aux alentours de la plaine se trouvent plusieurs musées :

– Le musée du Vieux Plainpalais ;
– le musée d’Art contemporain (MAMCO) ;
– le musée d’Ethnographie ;
– le musée Patek Philippe sur les montres.

On peut aussi se promener dans le cimetière des Rois où sont enterrés des personnes illustres comme par exemple : Rodolphe Töpffer (inventeur de la bande dessinée) et Jorge Luis Borges (écrivain argentin) et le réformateur Jean Calvin.

zone verte : Cornavin – Grottes – Servette

A la place Cornavin, la place où se trouve la gare, on peut admirer la Basilique Notre-Dame, principale église catholique de la ville. Puis derrière la gare, se trouve le sympathique quartier des Grottes, à l’origine cœur de l’horlogerie genevois jusqu’au 19e siècle.  On peut admirer entre autres l’ensemble des immeubles « les schtroumpfs » à l’architecture particulière.  C’est dans ce quartier que se déroulent les fêtes en espéranto les Kasta-Festo 4 fois par année ainsi que le bavardage en espéranto du groupe du lundi : groupe de discussion dans le restaurant « Galicia » chaque lundi de 18 à 19h.

Zone Violette : Organisations internationales

Le cosmopolitisme tout comme l’ouverture sur le monde, sont des composantes essentielles de l’identité de la ville de Genève ; forte d’une longue tradition d’accueil. Genève, ville hôte d’organisations internationales, de missions permanentes et d’ONG. Citons parmi plus d’une dizaines d’organisations internationales  l’ONU (Organisation des Nations Unies) ou le CICR (Comité International de la Croix Rouge) dont on peut visiter le merveilleux musée de la Croix Rouge.
Ces organisations ont fait la reconnaissance de Genève dans de nombreux domaines tels que la paix, le droit humanitaire, le travail et le commerce, la santé, la recherche scientifique ainsi que le développement durable.

Zone Orange : Pâquis – Rade (Rive droite)

Cette zone borde la rive droite du lac Léman. Le caractère multiculturel, dynamique et populaire du quartier des Pâquis comporte de multiples bars et restaurants où l’on peut découvrir les saveurs des quatre coins du monde.
Depuis le Pont du Mont-Blanc principal lieu de passage d’une rive à l’autre, on peut admirer l’île Rousseau du nom du philosophe du 18e siècle né à Genève. Plus loin au bord du lac dans le jardin des Alpes, près de la rue des Alpes, le monument funéraire du duc Brunswick qui légua toute sa fortune à la ville de Genève. En continuant sa promenade, on peut découvrir successivement :

– la statue de Sissi l’impératrice assassinée sur le quai du Mont-Blanc ;
– le Bain des Pâquis, anciens, mais toujours actuels, bains publics de Genève ;
– le  Palais Wilson qui abrite le HCDH, le siège genevois du Haut Commissariat des Nations Unies pour les droits de l’Homme ;
– le Musée d’Histoire des Sciences ;
– le parc Mon-Repos ;
– le jardin Botanique.

Zone Rose : Eaux-Vives – quais (Rive gauche)

Le quartier des Eaux-Vives borde la rive gauche du lac. On peut parcourir les deux plus grands parcs de Genève : le parc des Eaux-Vives et le parc la Grange qui permettent de rejoindre le bord du lac où en se promenant, on découvre successivement :
– Baby-plage : plage publique de sable ;
– le jet d’eau emblème de la ville qui s’élance à 140 mètres au-dessus du lac Léman ;
– le jardin Anglais, l’un des plus animé de Genève ;
– l’horloge fleurie qui allie le savoir-faire horloger et botanique.

Zone Bleue : St-Jean – Jonction

Dans le quartier de St-Jean aux airs de village et aux vieux immeubles aux façades ornées, l’on peut voir depuis la falaise du Rhône ou le viaduc ferroviaire de la Jonction, la jonction entre les deux grandes rivières locales, le Rhône et l’Arve dont les eaux se mélangent à cet endroit précis.

De l’autre côté du viaduc ferroviaire, on arrive au bois de la Bâtie grand espace boisé, lieu de promenade, de détente et de sport avec son parc d’animaux de la région.